Optimiser vos chances de tomber enceinte rapidement

 Optimiser vos chances de tomber enceinte rapidement

The Test

C’est décidé, vous voulez un enfant ! Voici quelques petits moyens pour tomber enceinte rapidement, dans les meilleures conditions et débuter sereinement votre grossesse.

Arrêter la pilule et après ?
Il faut savoir que l’arrêt de la pilule ne provoque pas obligatoirement la reprise de l’ovulation tout de suite. Donc ne paniquez pas si vous ne tombez pas enceinte dans les trois mois qui suivent.

Connaître son jour d’ovulation
C’est en effet à ce moment que les chances de tomber enceinte sont les plus grandes. Elle se situe généralement vers le 14e jour après le début des règles. Vous pouvez connaître le moment en mesurant votre température sur tout un cycle. La chaleur du corps est plus forte en effet juste après l’ovulation. Notez les données, elles vous serviront à mieux connaître votre cycle et vos périodes de fertilité.
Il existe aussi en pharmacie des tests d’ovulation (Primatime, Revelatest, Biotester, Ovutest, Discretest) Avantage : ils annoncent un à deux jours à l’avance le jour de l’ovulation et permettent donc d’anticiper. Se basant sur la concentration d’hormones présentes dans l’urine, ils sont fiables à 96%.

Avoir des rapports sexuels tous les trois jours
La durée de vie des spermatozoïdes est d’environ 72 heures une fois expulsés dans les cavités génitales.

Quelle position pour tomber enceinte rapidement ?
Contrairement à certaines idées reçues, il n’est pas prouvé qu’une position spéciale lors du rapport ou après le rapport favorise la montée des spermatozoïdes dans le col de l’utérus.

Soignez votre alimentation
Manger sainement favorise la fertilité. Les régimes hypocaloriques font certes maigrir mais peuvent avoir un impact hormonal contre la fertilité. Donc mieux vaut arrêter les restrictions quelques mois avant de vouloir tomber enceinte. Trop de sucre augmente la production de d’adrénaline, hormone qui va interagir avec la progestérone dont le rôle est de préparer l’utérus à une éventuelle grossesse.
Le café, l’alcool et le tabac ont aussi un impact négatif sur la fécondité.

La bonne saison
La fécondité n’est pas la même au long de l’année. Les spermatozoïdes sont produits en plus grand nombre au début du printemps et à la fin de l’automne. Ils sont plus mobiles à la fin de l’été, au début de l’automne. C’est donc l’automne, le début de l’hiver qui semble, pour les hommes, le moment le plus propice pour une conception.

Surveillez vos médicaments
Certains antalgiques, comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens agissent sur les hormones prostaglandines qui ont un rôle dans la contraction de l’utérus. Demandez à votre médecin mais mieux vaut s’en abstenir pendant la période de l’ovulation.

Relaxez-vous !
Le stress, l’anxiété, la peur de ne pas y arriver sont autant de raisons qu peuvent rendre moins aisée la conception. Donc, laissez du temps au temps, si vous venez d’arrêter la pilule, soyez très à l’écoute de votre corps pour reprendre contact avec vos rythmes naturels. Interrogez-vous aussi éventuellement sur des blocages psychologiques inconscients qui peuvent empêcher la conception.
Docteur Théophile D (Gynécologue)

Digiqole ad