OKOK

Appelé comme vous le sentez, Okok chez les Béti; Eru chez les peuples du Nord-ouest et du Sud-ouest; Ikok chez les Bassa; Ikiokio chez les Yambassa; Kiwa chez les Bafia; Koko à Bissom et Yokadouma; Ekoke chez les Douala; Kôgè chez les Bankon; Ekok chez les Bakaka; et Mbiare dans les ménages et milieux publics (gargotes, marchés et restaurants) des centres urbains.

Ingrédients (Pour 6 personnes)

• 500g de Ikok déjà découpé (pour 700 FCFA)
• 1Kg de noix de palme
• 350g d’arachide (3 boîtes de 150FCFA)
• 250g de pistaches (2 boîtes)
1Kg de Crabes
• 0,5Kg de viande de bœuf (avec os)
• 0,5L d’huile rouge si besoin
• Sel
• Ecrevisses
Préparation : (3 heures)
Dans une grande casserole, pré-cuire le Ikok pendant 02 heures parce que c’est un légume très dure, pour gagner du temps on peut ajouter de la viande de bœuf dans cette cuisson. Entretemps, griller légèrement les arachides, les écraser et réserver.
Sur le couvercle de la casserole du Ikok exposer les pistaches pour faciliter leur écrasement. Retirer au bout de 15 mn, ensuite écraser et tremper avec un verre d’eau

Cuisson
Faire cuire les noix de palme, en extraire le nsugi et réserver.
Au bout des 02 heures de cuisson, ajouter le nsugi dans le Ikok et laisser bouillir 15mn, ajouter les arachides et laisser mijoter 15mn. A l’aide d’une cuillère à soupe ajouter la patte de pistache en faisant des boules, les crabes, l’huile rouge si besoin et assaisonner avec du sel et les écrevisses. Laisser cuire encore 30 mn à feu moyen.


Servir chaud ou tiède avec du Manioc ou les tarots (Mañga)

Digiqole ad