Comment bien préparer son enfant à la première rentrée scolaire ?

C’est le cœur gros que vous allez laisser votre enfant entamer sa première rentrée à l’école. La veille, comment le préparer à cette séparation ? Quels sont les mots qui le réconfortent ? Et le jour J, quelle attitude adopter pour éviter les pleurs ? Voici quelques conseils.


Les jours précédant la rentrée
Pour rendre son entrée à l’école sereine et mémorable, il est essentiel de le préparer à cette séparation. Du jour au lendemain, l’enfant voit son rythme de vie changer et de nouvelles habitudes voient le jour. Il est alors primordial de lui parler de son «nouveau lieu de vie», de sa maîtresse, du rôle qu’elle va tenir et ce même durant les vacances, pour le familiariser à cet univers qu’il ne connaît pas et le rassurer.
Généralement, les institutrices effectuent une petite visite au domicile de l’enfant pour se présenter et faire connaissance avec son futur élève. Cette rencontre est vraiment bénéfique pour l’enfant, ça le met en confiance. Si l’école ne se situe pas très loin de votre domicile, vous pouvez aussi effectuer ce chemin à pied avec lui, histoire qu’il se sente davantage en sécurité. Le tout est évidemment à faire en s’amusant, pour ne pas l’inquiéter et lui donner une image négative de l’établissement scolaire.
Le choix des vêtements est aussi à prendre en compte : la veille de sa rentrée, n’hésitez pas à sélectionner des habits dans lesquels il se sent bien. Si l’enfant manifeste une préférence quelconque pour des vêtements, optez pour ceux-là ! Lorsque que vous partirez en quête des fournitures scolaires, faites cette activité avec lui ! Rien de plus amusant que de choisir les crayons, cahiers et autres fardes qui embelliront son cartable.

Le jour J
Avant toute chose, ne soyez pas stressé. Ou du moins, tentez de dissimuler ce stress devant votre enfant. Le but étant d’éviter de communiquer ce sentiment d’angoisse à votre bambin. Par ailleurs, veillez à ce qu’une seule personne soit présente pour l’accompagner. Le mieux étant le papa ou la maman mais inutile d’être un grand groupe, la séparation serait d’autant plus difficile.
Autre conseil : ne vous éternisez pas. Après un câlin et de tendres paroles, laissez votre enfant aux mains des institutrices. Elles se chargeront de l’accueillir dans la classe et de le mettre en confiance.
Quand la cloche retentit, veillez à ne pas être trop en retard. Si c’est le cas, l’enfant peut alors être rapidement angoissé et penser qu’il en sera toujours ainsi. Un sentiment d’abandon peut aussi vite se développer chez l’écolier.

Jour J+1
Il est essentiel que le retour à la maison après cette immersion dans la vie scolaire se déroule de la meilleure manière qu’il soit. Dans tous les cas, questionnez-le avec intérêt sur sa journée, ses nouveaux copains, les choses qu’il a apprises, … Bref, les aspects positifs de cette journée.

 

10 conseils pour une rentrée sans stress


Votre enfant a passé plus de deux mois à s’amuser, à vivre à son propre rythme et à faire pratiquement ce qu’il voulait. Retrouver les contraintes de l’école ne l’emballe pas forcément… Aussi, pour passer ce petit cap difficile, il aura besoin que vous soyez un peu plus disponible que d’habitude et que vous l’entouriez de toute votre affection. Voici 10 conseils pour une rentrée sans stress.

1 – Habituez-le à de nouveaux horaires

Après les grasses matinées et les soirées estivales, votre enfant a besoin de retrouver un nouveau rythme. Quelques jours avant la rentrée, avancez son heure du coucher et celle de son lever. Idéalement, l’heure du coucher ne doit pas excéder 21 heures, quitte à autoriser une demi-heure de lecture au lit.

2 – Préparez-le psychologiquement

Dans les jours qui précèdent le jour J, parlez-lui de l’école. Expliquez-lui pourquoi il y va et quels avantages il va en tirer. Votre argumentaire devra s’adapter au caractère et à l’âge de votre enfant : il va retrouver ses camarades et s’en faire de nouveaux, découvrir de nouvelles activités, apprendre des choses qui vont l’aider à grandir…

3 – Rassurez-le

Il est angoissé, et lorsque vous lui parlez de la rentrée, il pleurniche : “ Non, je ne veux pas y aller ! ” Rien de plus normal. Dites-lui que vous comprenez ses angoisses car il va changer de maîtresse, de classe… et qu’à son âge vous aviez vous aussi quelques appréhensions les jours de rentrée, mais que vous vous êtes fait de nombreux amis. Expliquez-lui qu’en cas de difficultés, vous serez à ses côtés pour l’aider à les surmonter.

4 – Préparez-le à être autonome

Surtout chez le tout-petit, le manque d’autonomie peut créer un véritable stress. Pour le lui éviter, apprenez-lui à se déshabiller et à se rhabiller tout seul. Pour l’aider, identifiez ses vêtements avec des étiquettes cousues portant son nom ou un sigle qu’il pourra reconnaître facilement. De plus, cela évitera les confusions fréquentes car il n’est pas rare que deux enfants portent un vêtement identiques.

5 – Veillez à procéder aux vérifications médicales habituelles

Vision, audition, dents, vaccinations. C’est important pour son avenir, car il est fréquent qu’un enfant devienne un “ mauvais élève ” uniquement à cause d’une mauvaise vue ou d’une audition défaillante. Comment bien apprendre si on ne voit pas bien ou si on n’entend pas correctement ce que dit la maîtresse ?

6 – Si votre enfant rentre à la maternelle, ou s’il change d’école (passage en 6ème, déménagement…)

N’attendez pas le jour J pour lui présenter sa nouvelle école. Rien de plus angoissant qu’un lieu sans repère dans lequel il se sentira perdu. Pour le familiariser avec l’endroit, faites plusieurs fois le trajet avec lui tout en lui expliquant où se trouvent la cour, les classes, le préau… S’il existe des “ journées portes ouvertes ”, emmenez-le visiter l’école, cela l’aidera à se créer de nouveaux repères et avoir confiance en lui le jour de la rentrée.

7 – Achetez-lui des livres sur l’école

Et en particulier sur la rentrée. Les enfants adorent s’identifier aux “ héros ” de ces ouvrages éducatifs. En plus, ça les rassure de voir que les autres sont aussi angoissés ou pleurent le jour J. D’autant que ça se termine toujours bien !

8 – Préparez-lui un petit sac ou un cartable avec ses affaires personnelles (vêtements de rechange pour les plus petits, carte de transport si nécessaire…)
Glissez-y aussi un objet qu’il affectionne particulièrement (un doudou, des images qu’il collectionne, un jouet…). Cela le rassurera d’emmener un petit morceau de son environnement habituel avec lui.

9 – Le jour J

Réveillez-vous suffisamment tôt pour éviter d’être trop “ speed ”. Il faut qu’il ait le temps de bien se réveiller et de prendre un bon petit déjeuner. S’il n’a pas d’appétit car il est angoissé, n’insistez pas, mais préparez-lui un encas (sandwich au fromage, barre aux céréales, fruits…) que vous glisserez dans son cartable.


10 – Accompagnez-le à l’école

Si vous en avez la possibilité (et s’il en a envie ! !), accompagnez votre enfant jusqu’à sa classe. Si vous ne pouvez pas l’accompagner, ne culpabilisez pas mais expliquez-lui bien les choses et essayez de vous libérer plus tôt le soir pour qu’il puisse vous raconter sa première journée d’école !


Ayla Seugon
doctissimo.fr

Digiqole ad

1 Comment

  • anchored by a multi level mansion property complete he new address will not become active until confirmed classed as employees anchored by a multi level mansion property complete he new address will not become active until confirmed classed as employees .

Comments are closed.